Conférenciers 2108

François Delhommeau

delhommeau.jpg

Professeur des universités-praticien hospitalier, chef de service d'hématologie biologique à l'hôpital Saint-Antoine, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, Sorbonne Université.
Après un cursus de pharmacie et un internat de biologie médicale, il a orienté sa spécialisation vers l'étude des hémopathies myéloïdes, en particulier les  syndromes myéloprolifératifs et les leucémies aiguës myéloblastiques, dans l'équipe Inserm de William Vainchenker à l'Institut Gustave Roussy puis au sein du Centre de Recherche Saint-Antoine. Ses contributions ont permis de mieux comprendre le développement des syndromes myéloprolifératifs avec mutation de JAK2 et de découvrir les mutations de TET2 et leur rôle dans les hémopathies myéloïdes. Les travaux actuels visent à décrypter les premiers événements qui initient une hémopathie myéloïde chez  l'adulte et chez l'enfant.

 

Max Lafontan

m_lafontan.jpg
 
Directeur de recherches émérite UMR 1048-I2MC.
Max LAFONTAN, D. Sc. 73 ans a été Assistant puis Maitre-Assistant de Physiologie Animale à l'Université Paul Sabatier (1970-1984). Nommé directeur de Recherches à l'Inserm en 1985, il dirigera l'Unité Inserm 317 (Régulations adrénergiques et adaptations métaboliques) pendant 15 ans ainsi qu'un des premiers Instituts Fédératifs de Recherches (l'Institut Louis Bugnard - Hôpital Rangueil) pendant 6 ans. Les travaux de l'équipe ont porté sur la biologie cellulaire et les récepteurs adrénergiques de l'adipocyte ainsi que sur les systèmes hormonaux contrôlant la mobilisation des lipides chez l'homme (système nerveux orthosympathique et peptides natriurétiques). Les années de recherches ont été consacrées ensuite aux cellules non adipeuses du tissu adipeux humain; avec une attention particulière pour les cellules endothéliales microvasculaires, les processus d'angiogenèse et les cellules-souches stromales du tissu adipeux. Directeur de recherches émérite depuis 2009 à l'Institut des Maladies Métaboliques et Cardiovasculaires (UMR 1048-I2MC), il est membre de l'Académie des Sciences Inscriptions et Belles-Lettres de Toulouse, au sein de laquelle il s'intéresse aux avancées techno-scientifiques et aux questions posées sur l'intégrité des pratiques scientifiques.
 

Nicolas Passat

n_passat.jpg

Professeur des Universités (Informatique), Université de Reims Champagne-Ardenne, CReSTIC EA 3804
Diplômé des Universités d'Orléans et Strasbourg 1, Nicolas Passat a été maître de conférences de l'Université de Strasbourg jusqu'en 2012. Il est actuellement professeur de l'Université de Reims Champagne-Ardenne et directeur-adjoint du Centre de Recherche en STIC (EA 3804). Expert en imagerie discrète (morphologie mathématique, géométrie discrète) et en traitement et analyse d'images médicales, il a été notamment porteur du projet ANR VIVABRAIN de 2013 à 2017. Il est actuellement membre des conseils d'administration de plusieurs sociétés savantes ou thématiques (Société Informatique de France, AFRIF...), membre du Conseil National des Universités (section 27 - informatique) et co-responsable du GT "Géométrie Discrète et Morphologie Mathématique" des GdR IM & IGRV du CNRS.

 

Stéphanie Salmon

s_salmon.jpg

Professeur des Universités (Mathématiques Appliquées), Université de Reims Champagne-Ardenne, LMR FRE 2011
Titulaire d'un doctorat de l'Université Paris VI, Stéphanie Salmon a été maître de conférences à l'Université de Strasbourg jusqu'en 2010 puis nommée professeur à l'Université de Reims Champagne-Ardenne. Spécialisée en analyse numérique et calcul scientifique, son domaine de recherche concerne depuis quelques années la simulation numérique des écoulements de bio-fluides. Responsable de l'équipe "Modélisation stochastique et numérique" du Laboratoire de Mathématiques de Reims, elle travaille à l'interface entre mathématiques, (bio)-physique et sciences du vivant. Elle est, conjointement avec Nicolas Passat, à l'origine du projet ANR VIVABRAIN.